Oser un premier petit pas

Vous le savez, je suis une adepte des petits pas …et du ose, ça change tout !

Et un projet me trottait depuis longtemps dans la tête : partir quelques jours dans un lieu sacré, dans la nature pour marcher, ralentir, me reposer, me ressourcer.

Mais je me connais, c’est une première et si je vise trop haut, trop fort, mes résistances vont se mettre en route , je vais être dans le stress et ce n’est pas mon envie.

Alors j’opte pour une sortie de confort tout en douceur et bienveillance.

J’en parle à une amie à moi, qui est super partante. Je la connais bien, elle est à l’écoute et je sais qu’elle respectera mes besoins et inversement sans que cela pose de problème.

Et ça, c’est le premier point important si vous partez à deux 🙂

Elle me parle de Notre Dame de la Salette, je ne connais pas mais quand je vois les photos ça fait WAHOU ! C’est la nature, c’est vert, ça dégage une belle énérgie …. vendu !

J’ai posé mon premier petit pas …

notre dame de la salette, jeune jeûne, marche, nature, yoga, pélerinage

Nature, jeûne, yoga

Au moment de caler la date, mon amie me dit qu’elle pense jeûner. Ce n’est pas sa première fois, elle a l’habitude.

Une petite voix résonne en moi …

J’ai envie de tenter …

Mais en serais-je capable ?

Alors je me souviens d’un conseil de Tal Ben Shahar (enseignant de psychologie positive à Harvard) : faire 5mn et voir ! Oui une vraie façon de se lancer et d’éviter de procrastiner.

Cela marche bien avec moi pour le sport … bref l’idée est toujours dans la lignée du Kaizen (= les petits pas ) : on vise un objectif raisonnable quitte à le dépasser !

J’adore l’idée, pas vous ?

Mon objectif sera donc de jeûner une journée, 24h et de voir. Il faudra se préparer quelques jours avant et reprendre doucement. Et puis, si tout va bien, je me laisse le choix de continuer.

Le jeûne : rapide mode d’emploi

Ce que je retiens de ce que j’ai lu et testé :

1. Se préparer quelques jours avant en arrêtant certains aliments type viande, fromage, café, alcool… et en limitant d’autres comme le sucre. Pour ma part, j’ai mangé des fruits, légumes et du riz.

2. Le corps sait jeûner, un peu à l’image des animaux nous n’avons pas toujours pu nous nourrir à heures fixes. Le corps opte alors pour un mode « jeûne », un petit peu comme un mode veille d’ordi. Ce qui n’est pas la même chose que de quand on fait un régime où on continue de manger mais moins…là le corps se mettrait plutôt en mode « stock ». Voilà, c’est la théorie…mais honnêtement et à ma grande surprise je n’ai pas ressenti la sensation de faim ! Très étonnant par rapport à ce que j’avais imaginé …(= être en proie à des folles envie de saucisson, avoir le ventre qui crie famine…)

3. Le matin = tisane, le midi = jus de légumes, le soir = bouillon et eau à volonté le reste de la journée. Une belle occasion de boire en pleine conscience, en étant à l’affut de nos sens, en prenant le temps. Et, cette méthode-là renforce la sensation de satiété.

4. Alterner temps de repos et temps actifs mais doux.  La marche et le yoga sont idéals. Et ce que je vous avais pas encore dit et que mon amie est prof de yoga 🙂 un vrai régal de pratiquer dans la nature et sous les rayons du soleil.

5. La reprise alimentaire doit se faire vraiment en douceur sinon ça gâche tout et on peut se sentir mal. Je vous conseille de vous appuyer sur un ouvrage ou l’expérience d’une personne.

Notre source : ce livre 

jeune, jeûne, randonnée, pélerinage, notre dame de la salette, yoga, retraite

Mon retour d’expérience

Comme je vous l’ai dit, je n’ai pas eu faim… à un moment j’ai bien pensé à de la nourriture bonne et calorique mais je sentais que ça ne passerait pas.

J’ai tenu facilement la première journée où nous avons alterné repos, yoga et marche. Alors, forte de ce succès (les premières 5mn vous vous souvenez 😉 )… j’ai continué !

Toutefois, le dimanche matin, je me suis réveillée le souffle un peu court et fatiguée. J’ai pris le temps de m’allonger et puis nous sommes parties faire une séance de yoga dans la nature.

Incroyable, après j’avais la forme ! J’étais réoxygénée.

Puis nous sommes parties marcher.

Et c’est à l’issue de cette belle montée que j’ai rompu le jeûne. Deux abricots secs et une moitié de pomme pus tard, je n’avais plus faim. Alors j’ai écouté mon corps.

Les bienfaits de la retraite

Ce fut une très belle expérience, je me suis sentie libre et fière de moi.

J’ai osé :

  • je me suis autorisée à prendre deux jours loin de ma petite tribu (youhou!!!) 
  • j’ai choisi de prendre soin de moi, de dépasser des peurs et de sortir de ma zone de confort
  • j’ai fait confiance et j’ai suivi mon intuition

Mes kifs :

  • marcher dans ce cadre exceptionnel
  • pratiquer le yoga dehors
  • avoir arrêté le café depuis (si si !! alors que je pensais que c’était impossible)
  • être plus à l‘écoute de mon corps, de mes sensations de faim et de mes envies depuis
  • et puis, comme si tout ça avait « nettoyé » à l’intérieur depuis que je suis rentrée j’ai de grosses prises de conscience…j’ai la sensation d’avoir gagné en clarté

Alors je crois que je vais retenter 🙂 et mon prochain défi : seule ! 

Si vous souhaitez aussi oser, je vous conseille de vraiment bien le préparer et peut-être, d’être accompagné.